Les aides que le comité d’entreprise accorde aux familles

Father and teenager signing loan contract L’une des principales missions du comité d’entreprise consiste à exploiter toutes les possibilités légales en vue d’améliorer la vie professionnelle et personnelle des salariés. Dans ce but, il peut accorder des aides à leurs familles.

Les aides accordées par le comité d’entreprise pour la garde des enfants ou pour leurs études

Si un salarié doit faire garder ses enfants en dehors de chez lui, son comité d’entreprise peut lui verser une aide annuelle d’un montant maximal légèrement supérieur à 1800 €. D’autre part, si ses enfants ont moins de 19 ans et s’ils poursuivent des études secondaires, le comité d’entreprise peut lui délivrer lors de la rentrée des classes des bons d’achat qui lui permettront de bénéficier de réductions sur les fournitures scolaires. Ces bons d’achat peuvent aussi être accordés pour des enfants inscrits dans l’enseignement supérieur et ayant moins de 26 ans.

Les aides pouvant être accordées aux familles connaissant de graves difficultés

Si la famille d’un salarié se trouve dans une position financière critique en raison d’un coup du sort, le comité d’entreprise peut à titre exceptionnel lui apporter un secours financier. Cette catégorie de secours est destinée à aider la famille du salarié à se sortir d’affaire si les autres aides dont elle peut bénéficier se révèlent insuffisantes. Elle peut être éventuellement complétée par un prêt gratuit ou très bon marché accordé par le comité d’entreprise.

Cas particulier des fêtes religieuses, des mariages ou des autres fêtes

Le comité d’entreprise peut accorder des primes ou des bons d’achat pour les salariés et leurs familles à mieux fêter Noël, la fête des Mères la fête des Pères ou le mariage d’un des enfants.

Les contributions que peut accorder le comité d’entreprise à une famille dans le domaine culturel

Pour permettre aux familles d’accéder plus facilement à la culture, le comité d’entreprise peut accorder des chèques-disques, des chèques-lire ou des chèques-culture. Ces chèques permettent aux salariés et à leurs enfants de mieux connaître la littérature et la création artistique. Leur délivrance est dispensée de cotisations sociales dans la mesure où elle ne constitue pas des salaires supplémentaires.

Les avantages qu’un comité d’entreprise peut accorder aux familles pour les vacances

Lorsqu’un salarié doit préparer les vacances de sa famille, peut en premier lieu lui délivrer des chèques-vacances qui lui permettront de bénéficier de réductions pour son séjour et éventuellement pour son voyage. Ainsi, pour les billets de chemin de fer, le comité peut délivrer des coupons de voyages kilométriques qui donneront droit à une petite réduction sur le prix du voyage.

D’autre part, dans les grandes sociétés, les comités d’entreprise peuvent souvent obtenir pour les salariés des tarifs intéressants pour les séjours en hôtel ou pour les locations saisonnières. Ceci peut permettre à des familles de passer des vacances d’hiver ou d’été très agréables pour un prix raisonnable.

Les aides à la vie personnelle dispensées par le CE

Fotolia_32975251_XS Tout comité d’entreprise a pour mission de mener des actions socioculturelles pour améliorer non seulement la vie professionnelle des salariés, mais aussi leur vie personnelle. Vous trouverez ci-dessous les principaux aspects des aides accordées par le comité pour la vie personnelle.

 

Les aides octroyées pour le recours aux services à la personne

Un salarié qui a besoin de recourir à une entreprise pour entretenir sa maison ou pour faire garder ses enfants peut bénéficier d’une aide de son comité d’entreprise dont le montant maximal est fixé à 1830 € par année civile. Cette aide peut aussi s’appliquer si le salarié confie ses enfants à la crèche de l’entreprise. Cette aide n’est pas assujettie à l’impôt sur le revenu et elle n’empêche pas le salarié de bénéficier du crédit d’impôt auquel donne droit le recours aux services à la personne. Elle est donc tout à fait avantageuse.

 

Le comité d’entreprise et l’aide au logement

Dans toute entreprise ayant plus de 300 salariés, le comité d’entreprise comporte obligatoirement une commission d’information et d’aide au logement. Cette commission a pour rôle de recenser les offres de logements qui répondent aux besoins et aux moyens des membres du personnel. Elle exerce cette attribution en collaborant avec les services qui collectent les contributions des employeurs aux efforts de construction. D’autre part, elle renseigne les salariés au sujet des conditions à remplir pour l’achat ou pour la location d’un logement. En outre, elle les accompagne dans les démarches nécessaires pour le bénéfice des aides financières auxquelles ils ont droit. Enfin, elle donne des conseils pour placer les sommes dont les salariés bénéficient au titre de la participation aux bénéfices et de l’épargne salariale. De plus, elle peut intervenir pour que les salariés qui ont besoin de louer un logement puissent le trouver plus facilement grâce à une caution mutuelle.

 

Le comité d’entreprise et les vacances des salariés

Le comité d’entreprise peut exploiter de nombreuses possibilités pour permettre aux salariés de passer des vacances confortables et sympathiques dans des conditions économiques. En effet, il peut entrer en contact avec de nombreux organismes qui proposent volontiers des prix intéressants aux comités d’entreprise dans la mesure où ceux-ci leur amènent suffisamment de clients. Ainsi, les salariés peuvent séjourner dans des mobil-homes ou dans des hôtels en bénéficiant de tarifs avantageux qui auront été préalablement négociés par leur comité d’entreprise. Si le lieu où se trouve l’hôtel vous convient, renseignez-vous auprès de votre comité d’entreprise pour connaître les tarifs dont il vous peut faire bénéficier. Vous aurez de fortes chances d’être agréablement surpris.

 

Les autres prestations offertes par le comité d’entreprise pour l’amélioration du pouvoir d’achat des salariés

N’oubliez pas que votre comité d’entreprise peut notamment vous délivrer des bons d’achat qui vous permettront de faire des courses en bénéficiant de réductions sur les prix habituellement demandés par les commerçants. Ceci vous permet donc de bénéficier d’une capacité d’achat supplémentaire.

Le comité d’entreprise et la protection sociale des salariés

Fotolia_23710329_XS Pour exercer sa mission qui consiste à aider les salariés de sa société à vivre avec plus d’aisance, le comité d’entreprise propose souvent des formules qui améliorent leur couverture sociale.

Le comité d’entreprise et le remboursement des frais de santé

Les remboursements du régime obligatoire d’assurance-maladie étant parfois très insuffisants, le comité d’entreprise offre très souvent aux salariés des grandes sociétés la possibilité d’adhérer à des mutuelles dans des conditions avantageuses. Pour atteindre cet objectif, il contacte les organismes qui proposent des assurances complémentaires pour la santé. Ensuite, il les met en concurrence et il sélectionne ceux qui peuvent proposer les formules les plus compétitives. En faisant cette démarche, il doit examiner très attentivement le montant des primes qui seront demandés aux salariés, mais aussi le niveau des remboursements proposés. Cet examen doit être très rigoureux pour l’évaluation des remboursements des frais d’optique ou de prothèse dentaire, car il s’agit de soins coûteux et mal pris en charge. Il faut également examiner de près les remboursements proposés pour les cas d’hospitalisation ou pour les affections de longue durée. Si le responsable de la couverture sociale de votre comité d’entreprise sait bien négocier avec les organismes d’assurance, vous pourrez bénéficier d’un bon remboursement de vos soins en ne payant que des primes modiques. Cependant, cet avantage ne dispense pas de prendre soin de sa santé en ayant une alimentation équilibrée et en bannissant totalement le tabac.

Le comité d’entreprise et la prévoyance

Dans la gestion de la couverture sociale des salariés, il faut toujours tenir compte du risque de décès prématuré ou d’incapacité totale de travail qui résulterait d’un accident. En conséquence, la recherche d’un bon contrat de prévoyance pour les salariés fait partie des attributions socioculturelles du comité d’entreprise. Le responsable qui gère la couverture sociale des salariés doit donc choisir ce contrat en fonction des ressources qui seraient nécessaires à la famille d’un salarié qu’une maladie ou un accident rendrait physiquement inapte à travailler. Pour déterminer ce besoin, il faut prendre en compte des frais qui sont nécessaires pour assurer un train de vie décent. Il y a donc lieu de tenir compte du nombre d’enfants à charge et de ce qu’il faut dépenser pour le logement, pour la nourriture, pour l’électricité, pour le téléphone, pour les transports et pour les loisirs. En second lieu, le comité d’entreprise doit faire une sélection en fonction des conditions que chaque organisme de prévoyance peut accorder dans la mesure où il bénéficie de l’adhésion de plusieurs centaines de personnes. Enfin, il choisit l’organisme qui offrira la meilleure prévoyance pour le prix le plus avantageux.

Le rôle du comité d’entreprise pour les retraites

Le comité peut contribuer à une meilleure retraite des salariés en sélectionnant un organisme de retraite complémentaire qui versera des pensions qui complèteront celles du régime obligatoire. Si cette aide est organisée conformément à la loi de 2003 relatives aux retraites, l’employeur n’aura pas à payer de charges sociales sur l’avantage qui est ainsi octroyé aux salariés. Il convient donc d’examiner avec soin les dispositions de cette loi pour choisir un organisme dont les prestations répondent aux conditions qu’elle exige. Cette démarche permettra aux salariés d’avoir un meilleur niveau de vie lors de leur retraite moyennant un coût raisonnable pour l’employeur.